Soigner la schizophrénie avec des traitements basés sur le neuroleptique

Soigner la schizophrénie

Malgré le fait que la schizophrénie ne se guérit pas, elle requiert un traitement à vie. Sa victime doit prendre régulièrement des médicaments antipsychotiques. Cela permet de réduire les instants d’anxiété et dépressifs rencontrés par le schizophrène. Selon les spécialistes, le traitement basé sur le neuroleptique reste encore le plus efficace.

Les médicaments neuroleptiques

Les principes basés sur le neuroleptique sont les moyens efficaces pour le traitement de la schizophrénie. Durant les années cinquante, les médecins ont utilisé des médicaments neuroleptiques classiques. Ces derniers ont pour effet de corriger le disfonctionnement du cerveau (la dopamine). En effet, ils envoient un message à ce dernier. Ils permettent ainsi au malade de ne plus voir des hallucinations et entendre des voix irréelles. Cependant, la prise de ces médicaments engendre souvent des conséquences indésirables qui peuvent même conduire à une invalidité. En outre, il existe désormais des médicaments neuroleptiques atypiques qui permettent d’envoyer 2 messages au cerveau (la dopamine et la sérotonine). Ces types sont plus agissants que les premiers.

Les médicaments antipsychotiques atypiques

Les médicaments antipsychotiques atypiques peuvent aussi être utilisés pour soigner la schizophrénie. Ils permettent de réduire les comportements anormaux du schizophrène lorsqu’il est sur le point de devenir hystérique. Ces médicaments contiennent de la clozapine, un composant qui peut entrainer une diminution importante des globules blancs contenus dans le sang. Cependant, ils sont souvent destinés aux personnes qui ne sont pas en mesure de résister aux effets indésirables. La prise et l’achat de ces types de médicaments doivent être prescrits par le médecin traitant. Ainsi, le pharmacien sera amené à vérifier le résultat de l’analyse de sang le plus récent du patient avant de délivrer les médicaments.

Les médicaments correcteurs et complémentaires

Pour supprimer les effets indésirables (comme les tremblements ou la raideur) que peut ressentir le malade lors du traitement neuroleptique, le médecin pourrait conseiller des médicaments correcteurs. Il se peut aussi que le thérapeute prescrit d’autres médicaments psychotropes pour diminuer les états dépressifs subits par le patient. Il est à noter que la prise de substances toxiques (comme le tabac et l’alcool) est fortement déconseillée au schizophrène. Ces éléments étant des facteurs déclencheurs de maladie mentale.