Outils de dépistage et symptômes de la schizophrénie

la schizophrénie

Caractérisé par un trouble de la pensée et des émotions, la schizophrénie est surtout rencontrée chez les adultes. Cette maladie mentale pourrait résulter de facteurs génétiques ou d’un état de stress extrême. Plusieurs moyens permettent désormais de faire le dépistage de la schizophrénie, en particulier le test paraclinique.

Les tests paracliniques

Malgré le fait qu’il n’existe pas encore de moyens assez efficace pour affirmer un trouble schizophrénique chez une personne, les spécialistes utilisent quand même des outils qui permettent d’effectuer le dépistage de cette maladie. Des tests psychologiques permettent de cibler la schizophrénie et de donner une estimation de son évolution dans les années à venir. Il y a, en premier lieu, le test d’efficience intellectuelle. Ce moyen permet de connaître la régularité des fonctions cognitives d’une personne comparée et d’en assurer si cela fonctionne normalement.

Le test de Rorschach

Outre le test d’efficience intellectuelle, le test de Rorschach permet de dépister la schizophrénie. Cela consiste surtout à cibler les symptômes annonciateurs de cette psychose. Le test permet de discerner les dissemblances entre les intelligences verbales et pratiques. Il permet, entre autres, de mesurer le fonctionnement de la mémoire et de la concentration d’une personne. Le test de Rorschach aide également les spécialistes à donner les grands traits de personnalité du patient. Une fois que de dernier a fini le test, le spécialiste interprète les résultats obtenus et évoque si le patient est probablement schizophrène ou pas.

L’imagerie cérébrale

L’imagerie cérébrale ou neuro-imagerie permet aussi d’identifier la présence ou non de la schizophrénie chez une personne. Sur l’imagerie du cerveau, on remarque une substance grise. Le volume de cette dernière diminue souvent chez une personne schizophrène. Cette imagerie cérébrale montre également une anomalie des connexions cérébrales lorsque la personne souffre de schizophrène. Ainsi, les IRM ou encore les scanners permettent de faire un dépistage de la schizophrénie et d’autres maladies neurologiques. Par ailleurs, si les symptômes suivants sont présents chez une personne, il est recommandé de consulter un médecin pour connaître s’il s’agit ou non d’une schizophrénie :

– État d’anxiété ;

– Comportements anormaux ou bizarres ;

– Dédoublement de personnalité ;

– Visions d’hallucinations et ententes de voix inexistantes ;

– Désintéressement à plusieurs choses de la vie

– Trouble de mémoire (probable) ;

– Insomnie.